10. October 2016

Der Écoute-Sprachtipp: Land & Leute - Le détecteur de mensonges

Le principe est simple: il s’agit de tester les réactions physiologiques d’une personne pour savoir si elle ment. On pense ainsi que le stress causé (verursacht) par les questions posées provoquera des tics nerveux, un excès de transpiration (die übermäßige Schweißproduktion) ou encore une accélération (die Beschleunigung) du rythme cardiaque en cas de mensonge. L’idée n’est pas nouvelle, car une technique comparable était déjà utilisée en Chine il y a plus de 2 000 ans: en faisant mâcher (kauen) du riz à des suspects (m, der Verdächtige), les juges pensaient obtenir une preuve de culpabilité (f, die Schuld) si le riz recraché (wieder ausspucken) était sec!


FannyBien à vous,

Fanny Grandclément,

rédactrice en chef adjointe d'Écoute